Interprètes

 "Tout bébé, berçé par sa grand-mère Ernestine, iI entre dans l'univers des sons, des chansons et des histoires. C'était il y a déjà très très longtemps.. Un peu plus grand, ses parents le confient à des maitres de musique et de diction à l'académie de Braine -le-Comte. Plus grand encore, il mène à bien des études supérieures artistiques dans le domaine de l'art monumental. Il créera des vitraux pendant quelques années. En 1973, lors du premier choc pétrolier/dimanches sans voiture, il va à la rencontre des anciens du Pays des Collines, en Wallonie Picarde et ramène mélodies, instruments de musique traditionnels, chansons populaires et contes en français et picard local. Rencontre avec Jacques Vandewattyne, artiste multidisciplinaire et folkloriste réputé. En 1974, il crée le groupe de musique traditionnelle E saquant Beyaus. Participation au festival de "Champsl la jolie". En 1975, participation à l'enregistrement par la RTBF Namur du double 33T  du festival de Champs à Bastogne (émission«Marie clap'sabots»). Participation au collectage du CACEF réalisé par Claude Flagel et Françoise Lempereur. De 1974 à 1977, concerts et animations dans toute al Wallonie, à Bruxelles et dans le Nord-Pas-de-Calais. Participation aux festivals «Temps des Cerises» à l'abbaye de Floreffe. A partir de 1977, il crée le groupe Jean Chabot Béton, tout un programme de rencontres entre la tradition et les formes musicales et littéraires régionales contemporaines d'expressions. Enregistrement d'un 45 T à No méson on a tué no pourchau. En 1979, enregistrement du 33T Par chi, en partenariat avec la fanfare de son village. En 1980,  il reçoit le Grand prix et le prix du public de la Chanson Wallonne à Quaregnon avec notamment Le bilout blues sur un texte de Pierre Delancre. En 1981, musique et chanson du générique final du fllm Du beurre dans les tartines de Manu Bonmariage. En 1983, mise en musique de textes de pensionnaires handicapés du home Reine Fabiola de Neufville et enregistrement du maxi 45T Chers poètes. De 1985 à 1991, iI se consacre essentiellement à la création de vitraux. A partir de 1992, gros plan sur le conte. lI suit une formation avec Joël Smets et se met aussitôt à l'ouvrage. Les premières promenades contées au Pays des Collines voient le jour. Et ces dernières années, tout en accompagnant promenades contées et chantées, il participe à des projets de transmission." (Source : Jean-Pierre Dussoulier)


Vous pouvez découvrir le collectage complet de Jean-Pierre Dusoulier et Jean-Marie Vancoppenolle ici.