IMEP | Institut supérieur de Musique et de Pédagogie - Namur

Au Folk Festival Marsinne, la musique wallonne a sa place

La photo montre le trio Solia, composé d'Aurélie Dorzée et Raquel Gigot, spécialisé en musique traditionnelle wallonne

Du 9 au 11 septembre, la 29e édition du Folk Festival Marsinne se tiendra comme à l'accoutumée dans le cadre pittoresque du château-ferme de Marsinne, à Couthuin. Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de musique et de danse traditionnelles, dans une ambiance chaleureuse et bon enfant. Cette année, le répertoire wallon ne sera pas en reste, avec notamment un groupe spécialisé dans ce domaine, Solia, et une jam qui y sera entièrement consacrée. 

Cette année encore, le Folk Festival de Marsinne enchantera les amateurs de musique et de danse folk de tout âge, en proposant des groupes de diverses origines (Belgique, France, Suède, Italie, etc.). Parmi les artistes programmés, on compte notamment les ensembles Hidrae et Adar, le duo suédois Näsbom-Paulson, le guitariste Karim Baggili, le duo Esbelin-Simonnin, A Contrabanda, Folk à Donf ou Bal O'Gadjo.

On y retrouvera également toutes les formules habituelles qui ont fait son succès : 4 scènes permettant d'enchaîner les prestations et d'avoir le choix entre plusieurs propositions, des initiations à plusieurs styles de danses, un spectacle jeune public, des scènes ouvertes, des commerces et animations d'artisans, une bourse musicale (pour la vente et l'achat d'objets musicaux), de la nourriture de qualité et, bien sûr, le traditionnel Théâtre des Marionnettes de Mabotte, qui fait le bonheur des enfants. Comme d'habitude, le festival propose plusieurs tarifs, en fonction de l'âge et selon que l'on participe à l'ensemble du festival ou seulement à une journée ou à une soirée, et il donne la possibilité de camper aux abords du lieu. 

Une place pour la musique traditionnelle wallonne

L'ASBL Musiques et Traditions, qui organise le festival, accorde une attention croissante à mettre à l'honneur les musiques traditionnelles wallonnes, parmi l'ensemble des activités proposées. Elle soutient d'ailleurs Melchior de longue date : Julien et Marie-Hélène Maréchal ont présenté le projet et ses tenants et aboutissants au cours de l'édition 2019 du festival. Dans la foulée, les quatre scènes du festival ont été renommées en hommage à des musiciens wallons qui ont joué un rôle déterminant dans la transmission du répertoire. On retrouve ainsi l'espace Lejeune – du nom de Louis Lejeune, un des fondateurs du festival –, l'espace Charneux – en référence à Constat Charneux, violoneux qui animait des bals avec son violon à pavillon, un violon dont la caisse de résonance est remplacée par un cornet de phonographe –, l'espace Schmitz, en l'honneur d'Henri Schmitz, violoneux de la région de Bastogne –, et l'espace Melchior - dédié à Élisabeth Melchior, l'accordéoniste et chanteuse qui a également donné son nom à notre projet. 

Cette année, nous pouvons épingler la participation de l'ensemble Solia, un groupe wallon qui pratique un répertoire issu de la musique traditionnelle wallonne, et notamment des collectages mis en ligne sur ce site. On y trouve également des compositions des deux musiciennes du groupe, Raquel Gigot (accordéon et chant) et Aurélie Dorzée (violon, viola d'amore, violon à pavillon et voix).

Le concert aura lieu samedi 10 septembre à 16h et sera une grande première, puisque le duo s'agrandira pour l'occasion de nombreux musiciens qui ont pignon sur rue dans le domaine de la musique traditionnelle wallonne. On y retrouvera Renaud Dardenne à la guitare manouche, Adeline Ghilain à la flûte traversière, Frederic Malempré aux percussions, Thibault Debehogne à la guitare classique, Jonathan Castillo au violon alto, Marc Malempré à la danse, à la cornemuse et à la guimbarde, de même qu'Aurélie Giet, Pierre Hurdebise et Séverine à la danse. Johannes Mayer y fera figure d'invité spécial, en tant que luthier qui fabrique des nyckelharpas, qui a son stand au festival et qui a déjà eu l'occasion de jouer avec le groupe lors d'un stage en Allemagne. 

Un peu plus tard dans la journée, Folknam Musique Trad propose une "jam-session wallonne" : tous les musiciens qui le souhaitent sont invités à partager et interpréter au pied levé des airs traditionnels wallons. Quelques morceaux sont proposés aux musiciens souhaitant travailler du répertoire, avec la possibilité d'en amener d'autres au moment même. Les partitions sont mises à la disposition des intéressés sur un drive du festival.

Vous n'avez pas acheté de prévente et vous souhaitez voir le groupe et le bœuf wallon ? Tentez de participer à notre concours pour gagner 2 places gratuites pour la journée du 10 septembre ! Cela se passe ICI. Tirage au sort du gagnant le 8 septembre. 

Article de Antoine Danhier